Made in

Made in

S’inscrivant dans l’actualité d’un contexte économique et politique où mondialisation et délocalisation marquent l’ensemble des processus de fabrication, notamment ceux de l’industrie vestimentaire et textile, l’installation Made in invite le visiteur à se dessaisir de l’étiquette[1] qui caractérise la provenance de ses vêtements. Après avoir été prélevées les étiquettes sont affichées et regroupées par pays d’origine. En échange de ce dépôt, le visiteur reçoit une carte postale sur le recto de laquelle est inscrit le nom du pays renseigné par l’étiquette déposée : Bangladesh, Turkey, China, India, Malaysia, Morocco, Romania, etc.

[1] Made in (Fabriqué en) mentionne par une étiquette le pays d’origine du vêtement. La marchandise étant majoritairement issue de plus d’un pays, l’étiquette obéit à l’article 24 du code des douanes communautaire : « la marchandise est réputée originaire du pays dans lequel a eu lieu la dernière ouvraison ou transformation manuelle. » A cet article s’applique la règle dite de la « majeure portion » déterminant le pays en fonction de la majeure partie des matières utilisées. Voir le site des Douane et Droits indirects, [Consultation le 01 juin 2015], Disponible sur < http://www.douane.gouv.fr/articles/a10833-marquage-made-in-fabrique-en>.

 

Étiquettes vestimentaires
Ciseaux
épingles
Cartel
Carte postale
Dimensions variables